UNION DES STOCKISTES INDUSTRIELS

    Un cocktail sur la Seine pour le 25e anniversaire de la création de l’USI

    Un cocktail sur la Seine pour le 25e anniversaire de la création de l’USI

    20 juin 2019

    Un cocktail sur la Seine pour le 25e anniversaire de la création de l’USI

    Pour célébrer le vingt-cinquième anniversaire de la création de l’Union des Stockistes Industriels (USI), ses adhérents et son président, Olivier Peyrin, ont organisé une soirée-cocktail qui s’est déroulée sur la Seine, à bord du bateau « Le Signac » basé au Port Debilly, 26 avenue de New York - 75016 Paris.


    À cette occasion, Olivier Peyrin a prononcé l’allocution suivante :

    “Mesdames, Messieurs,

    Je salue tout d’abord les représentants de l’Administration, et tout particulièrement la DGEC, qui nous font l’honneur de participer à cette soirée anniversaire.
    Ensuite, tous nos partenaires, autres organisations professionnelles françaises œuvrant dans le secteur de l’énergie et organisations européennes comme l’UFIP et la FETSA.
    Enfin, l’ensemble des collaborateurs travaillant quotidiennement dans nos sociétés, rassemblées au sein de l’USI.

    Ce 25ème anniversaire est l’occasion de nous rassembler de façon amicale, pour jeter un coup d’œil sur ce qui a été fait depuis notre création, en 1994, et surtout sur ce qui nous attend dans les prochaines années.

    Lors de sa création, l’USI rassemblait sept sociétés de stockage indépendantes. Depuis, le paysage pétrolier a profondément évolué : de nombreuses sociétés en participation se sont constituées, l’actionnariat des principales sociétés hors raffinage s’est modifié, tant et si bien qu’aujourd’hui, l’Union des Stockistes Industriels comprend 22 sociétés opérateurs de stockage - dont quatre opérateurs de pipelines. Les produits stockés le sont au profit de tiers, ce qui garantit le libre jeu de la concurrence sur le marché de la distribution. Ce sont surtout des produits pétroliers, mais aussi chimiques voire agricoles.

    L’USI c’est environ 26 millions de m³ de capacité de stockage sur 75 dépôts, les 2/3 des capacités d’importation de pétrole brut sur le territoire et la quasi-totalité des importations de produits raffinés. 90% des produits distribués en France, carburants terrestres, fioul domestique, carburéacteur, transitent par nos dépôts. Ceux-ci chargent 1 600 000 camions-citernes par an, ce qui correspond à 6 400 par jour ouvrable.

    L’USI se trouve ainsi au cœur de la logistique pétrolière nationale et l’on voit bien que lorsque celle-ci se trouve bloquée pour une raison ou une autre, l’impact sur la vie quotidienne de nos entreprises et de nos concitoyens est immédiat. Bien sûr, cette activité au-delà de nos dépôts émet des GES, mais elle reste indispensable à l’activité économique du pays.

    Les mesures qui contribueront à diminuer les émissions de GES auront des répercussions évidentes sur l’activité du pays, et sur celle de nos entreprises. Parmi celles-ci, l’arrêt de production des moteurs thermiques des véhicules en 2040 sera sans doute la plus lourde de conséquences ; c’est, vous l’avez deviné, l’un de nos principaux sujets de discussion avec l’Administration, dans le cadre de la PPE. L’avancée à 2030 de la mise en œuvre de cette mesure, réclamée par l’un des candidats à la dernière élection européenne, est une idée qui devrait être confrontée au principe de réalité. Nous aurons encore besoin de toutes les énergies pendant des décennies. Quoi qu’il en soit, nos adhérents feront l’impossible pour s’adapter, tout en continuant à garantir le bon fonctionnement de la chaîne logistique pétrolière, des raffineries ou ports d’importation jusqu’aux clients finaux : stations-service, entreprises et particuliers. Mais je me permettrai de paraphraser une personne éminente, n’allons pas « trop vite, trop fort, trop cher ! » et soyons réalistes !

    Les nouvelles conditions de fonctionnement du système CPSSP/SAGESS garantissant les stocks nationaux de sécurité ne peuvent évidemment nous laisser indifférents, dans la mesure où la majeure partie de ces stocks est logée dans nos capacités.

    Enfin, l’ensemble des dispositions prises à la suite des derniers attentats terroristes, pour accroître la résilience de la chaîne logistique et protéger les sites Seveso, font l’objet d’investissements significatifs et de modifications de procédures de fonctionnement chez tous nos adhérents.

    Mais vous décrire nos challenges actuels et futurs n’est pas l’objet principal de cette soirée ; en vous remerciant encore de votre présence parmi nous, célébrons la bonne santé de notre Association, la coopération intelligente avec tous nos partenaires y compris de l’Administration… sans oublier l’arrivée de l’été !

    Je vous souhaite une bonne et conviviale soirée, et une navigation agréable.
    Merci de votre attention.”

    À bord du Signac

    À bord du Signac

    > BIP n°13873 - p. 3 : L’USI appelle au « principe de réalité »

    Autres actualités de l’USI

    2 octobre 2019 02.10.19 Instruction ministérielle suite accident Lubrizol Rouen - Ministère de la transition écologique et solidaire
    10 septembre 2018 10.09.18 Le président et le délégué général de l’USI, Olivier Peyrin et Jean Thomas, ont été interviewés par le BIP
    30 juin 2018 30.06.18 Publication de la synthèse de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) par le Ministère de la Transition écologique et solidaire